top of page

NOMENCLATURE DU YOGA

Ces jours-ci, je vous ai fait découvrir de nouveaux concepts de yoga. Je vous laisse ici découvrir plus en détail la signification de chaque concept.


1. ASANAS :

Est un terme sanskrit désignant une posture ou un exercice corporel et correspondant dans les Yoga Sūtra.

Dans le Yoga, ce terme a le sens de « posture rituelle ». Dans le sens non philosophique et courant, ce terme sanskrit à le sens de « posture », de « manière d'être assis » ou encore de « siège ».


2. MUDRAS :

En sanskrit, Cela signifie «geste».

Un mudra est donc un geste symbolique et rituel utilisé dans le yoga.

Les mudras sont appelés postures des mains en yoga et méditation.

Il existe de nombreux types de mudras. On pense que chaque type a un effet spécifique sur le corps et l’esprit en nettoyant les centres psychiques et les canaux d’énergie. Un mudra verrouille et guide le flux d’énergie, prana, vers le cerveau.


3. OM/ AUM :

C’est le mantra le plus important (le mantra des mantras) ; il apparaît dans

tous les textes sacrés de l’Inde.

Le OM est une syllabe sanskrite sacrée qui représente le son Originel, le

verbe éternel créateur.


On dit que c'est à partir de ce son que l'univers a été créé : c'est le son de tous les sons ensemble, le grand son original. C’est la vibration première, primordiale, divine.


Ce mantra est donc utilisé pour ouvrir et/ou fermer toute pratique ou rituel sacré.

La répétition du mantra OM est une clé vibratoire qui nous met donc en

harmonie avec la conscience universelle.

En Inde, le mantra OM est sacré et c’est sans doute pour cela qu’en occident, il est parfois.

considéré comme un rite païen.

En réalité, les données de notre science occidentale lui confèrent des effets réellement bénéfiques pour le corps et l’esprit.


-Sur le plan physique :

– Le OM fait vibrer toute l’ossature de la cage thoracique, les alvéoles et les cellules pulmonaires,

permettant ainsi un meilleur échange gazeux.

– L’émission des voyelles durant l’expiration provoque un auto-massage.

vibratoire des organes et des viscères de la cage thoracique et de l’abdomen. Ces vibrations atteignent les tissus profonds et les cellules nerveuses ; la circulation sanguine s’intensifie dans les tissus et les organes intéressés.

– Le “mm” musé fait vibrer le cerveau et les nerfs crâniens.


-Sur le plan mental :

– La concentration s’améliore.

– Le corps tout entier se relaxe sous l’effet de ce vibromassage qui, psychiquement, libère des inhibitions, dépressions et complexe d’infériorité en harmonisant tout le psychisme.

– La vibration dans tout le corps accroît le dynamisme et la joie de vivre.

– Chanter le OM mobilise entièrement le champ de conscience stoppant ainsi les fluctuations du mental, ramenant le calme en nous.



4. SHANTI, SHANTI, SHANTI

Shanti » signifie simplement « paix ». C’est une belle signification et aussi un très beau son. Il est répété trois fois comme souvent dans le bouddhisme. Cette répétition peut être interprétée de différentes façons : la paix dans le corps, dans la parole et dans l’esprit (autrement dit dans l’ensemble de l’être) ou la paix pour l’individu, pour la collectivité et pour l’univers.


Presque toutes les pratiques sacrées se terminent traditionnellement par les mots « Om shanti, shanti, shanti ». C’est une invocation de paix et ce mantra est également utilisé pour conclure certaines cérémonies rituelles bouddhiques.


5 . SANKALPA

Sankalpa vient du sanskrit, San qui signifie connexion avec la vérité la plus haute, et kalpa, qui signifie ”vœu”.

La traduction de Sankalpa est donc une intention sincère, profonde, une volonté affirmée

d’accomplir quelque chose, un vœu solennel.


Sankalpa est beaucoup plus qu’une simple résolution. La détermination Sankalpa vient du plus profond de nous-même. C’est une affirmation qui reflète votre vraie nature. Notre esprit est alors informé d’une nouvelle direction à prendre dans notre vie. Il n’y a pas d’action concrète à réaliser.


-Comment utiliser Sankalpa?

La pratique du yoga peut aider un individu à découvrir et à cultiver son propre Sankalpa.

Dans le Yoga Nidra où l’on atteint un état de relaxation très profond, le Sankalpa résonne et alors que l’esprit est détendu, Sankalpa peut s’imprimer sur le subconscient.

On peut aussi invoquer Sankalpa en début de pratique du yoga ou avant ou pendant la

méditation.

Le Sankalpa est évoqué à la fin d’une expiration, poumons vides.


-Comment trouver votre Sankalpa?

Mettez-vous à l’écoute de vous-même et répondez sincèrement à la question : Qu’est-ce que je veux vraiment ?

Ou demandez-vous ce qu’il doit se passer pour que l’année à venir soit conforme à vos objectifs et vous permette de vous réaliser ?


Prenez par exemple l’objectif classique de perte de poids. dans ce cas, demandez-vous pourquoi voulez-vous perdre du poids, qu’est ce que la perte de poids va vous apporter?

Il faut voir ce qu’il y a en dessous de l’affirmation “je veux perdre du poids”. Est-ce une injonction de l’exterieur ? Un désir de vous sentir mieux ? d’améliorer votre santé?

Il faut toujours commencer par l’idée qui vous vient spontanément en tête même si elle peut sembler superficielle. Au fil des jours, retravaillez cette affirmation pour en faire le mantra qui vous accompagnera au fil des saisons.


Il faut du courage pour écouter son cœur et être honnête envers soi-même. Il est possible que rien ne vienne au départ ou que les propositions formulées déçoivent par leur banalité ou parce qu’elle ne sont que des reflets de notre ego. Tout ne se passe pas en une fois, il y a des étapes à franchir, il faut faire preuve de patience. Découvrir son Sankalpa est un processus d’écoute.


Lorsque le Sankalpa est enfin défini il faut laisser la graine germer, laisser le processus s’accomplir, laisser votre vie changer.


-Comment formuler Sankalpa?

1. Sankalpa est une affirmation prenant la forme d’une phrase courte, simple et explicite.


2. Sankalpa doit être conjugué au présent et sans négation en commençant par “Je suis” ou “je veux”.


3. Sankalpa représente le changement que vous souhaitez profondément et avec conviction.


4. Sankalpa ne peut pas être modifié tant qu’il n’est pas réalisé. Ainsi un Sankalpa peut

perdurer quelques semaines comme toute une vie.


5. Votre Sankalpa doit rester secret, ceci afin de vous préserver de tout jugement extérieur.


-Exemples

- “Je suis en paix” plutôt que “j’évite les situations conflictuelles”

- “Je prends soin de mon corps” plutôt que “je fais du sport” ou “j’arrête de fumer”

- “Je mange sainement” plutôt que “je perds du poids”


6. BANDHAS

On appelle bandha une technique de yoga permettant de « verrouiller » une partie du corps afin de maîtriser l’énergie, le prāna.

La pratique des bandhas entraîne une activation consciente des muscles. Elle consiste en une séquence de contraction et de relaxation des muscles en question.

Les bandhas peuvent être pratiqués allongés, assis et debout durant la réalisation d’une posture de yoga.

La respiration est très importante durant la pratique des bandhas. Généralement, on installe le bandha entre l’inspiration et l’expiration.



LES PRINCIPAUX BANDHAS


-MULA BANDHA

Toute la région basse de l’abdomen entre l’anus et le nombril est engagée, tirée en arrière vers la colonne vertébrale et montée vers le haut. »

Ce bandha est connecté au premier chakra, Muladhara. Il permet de faire remonter l’énergie sacrée de bas en haut.


Avantages : Il exerce une pression sur les glandes thyroïdiennes, leur procurant un massage bénéfique qui aide à réguler leur production d'hormones.


-UDDIYANA BANDHA

Ce bandha, relié aux chakras inférieurs Svadhisthana (organes génitaux et ventre) et Manipura (nombril), est activé avec les poumons vides. L’idée de ce bandha est d’ «aspirer » le nombril vers l’intérieur, en direction de la colonne, et de le faire remonter

comme si l’on voulait le positionner derrière les côtes flottantes.


Avantages : Il masse les organes abdominaux, les aidant à digérer, assimiler et évacuer.


-JALANDHARA BANDHA

Il s’agit du bandha de la gorge, lié au vishudda chakra, qui signifie « purifier ». Pour réaliser ce bandha, on baisse le menton vers la poitrine tout en reculant la tête, comme si l’on voulait avoir un double menton. Ainsi, la nuque reste alignée avec la colonne. On effectue ce verrou énergétique sur une expiration.


Avantages : Il aide à résoudre les problèmes de digestion et de colon ; il tonifie et renforce les organes pelviens, utérins et prostatiques.



1 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page